Depuis bientôt un mois, une épidémie de Chikungunya sévit en Haïti, plus spécifiquement à Port-au-Prince et dérègle le cours normal des activités par le nombre élevé d’absence au travail dont elle est la cause.

Fièvre, migraine, douleur articulaire intense, démangeaison, voila les principaux symptômes du Chikungunya, cette maladie qui intrigue et effraie à la fois les Port-au-Princiens. Véhiculée par les moustiques, elle s’insinue dans les foyers dont elle attaque sournoisement les membres. Les chiffres officiels font état d’environ 5,155 cas dans tout le pays, dont 70% à Port-au-Prince. Toutefois, les autorités reconnaissent que ce nombre pourrait avoir été dépassé depuis longtemps, vu que bon nombre des personnes atteintes se soignent à la maison.

Principal sujet de conversations dans les bureaux, le chikungunya cause biens des soucis aux chefs d’entreprise. En effet, avec une programmation à suivre, des délais à respecter, les absences nombreuses causées par la maladie pèse sur le bon déroulement des activités et porte à s’interroger sur ses incidences réelles sur le rendement des travailleurs et les mesures à adopter pour maintenir les activités à un niveau acceptable.

L’épidemie de chikungunya a affecté divers secteurs de l’activité économique allant de l’assemblage aux services. Des responsables d’entreprises nous ont fait part de leurs expériences et frustrations

Nous avons 56 employés et 18 d’entre eux ont été touchés au cours des trois dernières semaines. Le taux moyen d’absentéisme dû à l’épidémie a été d’environ 6% par jour. Nous avons en fait dû travailler le dimanche pour rattraper les retards.”  nous a informéM. Diderot Musset, directeur d’usine à Surtab.

Dans le secteur des services, les effets sont encore plus remarquables vu que les entreprises sont généralement de petites tailles et ont un staff plus restreint. L’absence de plusieurs employés se fait donc beaucoup plus sentir. Certaines PME ont connu un taux d’absentéisme dépassant les 30% par jours.

“Aujourd’hui, j’ai 7 employés sur 28 en congé maladie. Pour les deux dernières semaines, ce nombre variait entre 2 et 7 employés… C’est assez grave et cela a un effet énorme sur la productivité et la livraison. J’ai manqué quelques délais parce que mes employés sont absents! Les clients comprennent mais cela commence aussi ressembler à des excuses.”  a confié Mme. Christine Coupet Jacques, PDG de Dagmar

Pour sa part M. Bryan Gonzales, directeur des ressources humaines à Digicel Haiti nous apprend que : “Depuis le début du mois jusqu’au 17 mai, 84 membres du personnel sont tombés malades, ce équivaut à un nombre total de 145 jours de travail perdus.”

Dans l’industrie de la sécurité, la logistique est un véritable casse-tête nous a révélé, sous couvert de l’anonymat, le responsable de l’une de ces entreprises. Les gardes tombent malades en poste, appellent pour se faire remplacer. Les responsables sont obligés de payer les congés maladie et des frais supplémentaires pour les remplacements.

Vous l’aurez certainement compris, les catastrophes, les situations d’urgence, les épidémies – comme c’est actuellement le cas avec le Chikungunya – affectent la productivité des entreprises, d’où la nécessité de mettre en place des mesures préventives afin de réagir efficacement en cas de besoin. A ce jour, dans chaque entreprise, on essaye se prémunir au mieux des effets de la maladie sur la productivité : fumigation, sensibilisation des employés, nouvelle répartition du travail afin de respecter les délais…

“Notre outils le plus efficace pour faire face à cette menace que représente le chikungunya est une communication effective avec nos employés sur la conduite a tenir pour se protéger des  maladies transmises par les  moustiques, ainsi que leur famille et sur quoi faire s’il développpent certains symptômes. Jusqu’à date nous sommes fiers de dire qu’à dans toute la compagnie, nos employés se mobilisent pour couvrir toute la charge de travail pendant la convalescence de leurs collègues.” a ajouté M. Gonzales.

Il serait important à l’avenir d’établir au sein des institutions et organisations un plan d’action leur permettant de faire face efficacement à ce genre de situation. Un Plan de Continuité des Activités (PCA) rendra possible la planification de la poursuite des actvités clés et le retour à la normale, une fois la période de crise terminée.

Load More By Parlons Affaires

À lire

Continuité des Activités : Le cas Cantor Fitzgerald

Les avions frappant les tours du World Trade Center et les bâtiments s’effondr…