Un demi-million de poules pondeuses seront vendus à 50 pesos (environ un dollar) chacun ce week-end dans la capitale et dans certaines régions du pays, à la suite de la «guerre des volailles» menée entre Haïti et la République dominicaine, a annoncé le quotidien Dominican Today.

La mesure vise à réduire la surproduction dans le secteur des fermes de volaille, après l’interdiction d’Haïti d’importer de la volaille dominicaine a fait savoir le Ministre de l’agriculture, Luis Ramon Rodriguez. La subvention de l’Etat sera de 12 millions de pesos, soit 20 pesos par poulet vendus.

«Nous vendons 40 camions dans les cinq provinces du Cibao (nord) et des quartiers pauvres de Santo Domingo, nous espérons mettre fin à l’excédent dans 10 à 15 jours, puis baisser notre production d’œufs qui est trop élevé, à 140 millions par mois alors que notre consommation est de 120″, a indiqué le Luis Ramon Rodriguez. D’autre part, le Ministre a ajouté que le secteur a exporté environ 15 millions d’œufs et un million de poulets par mois en Haïti.

« Les pertes suites à l’interdiction ne seraient pas aussi sévère que les agriculteurs le déclarent », continuaient-t-il . « Je pense que dans les fermiers exagèrent, puisque sur deux produits alimentaires, incluant les poulets et les œufs, 245 millions de dollars ont été exportés l’an dernier. » Contrairement à ce que la plupart des gens attendent, le prix du poulet ne diminuera pas à la longue, puisque, selon Rodriguez, l’interdiction n’affecte pas sévèrement leur marché.

  • L’intrapreneuriat

    L’entrepreneuriat est le buzzword des affaires de nos jours. On l’entend dans les conféren…
  • Etre une mamanpreneur

    Une nouvelle catégorie de femmes d’affaires voit le jour. Connue sous le nom de « momprene…
  • Tchotcho Mobile refait surface

    Le vendredi 28 juin, Digicel a procédé au relancement de Tchotcho Mobile, à l’hôtel …
Load More By Raul M. Amisial

À lire

L’intrapreneuriat

L’entrepreneuriat est le buzzword des affaires de nos jours. On l’entend dans les conféren…