Les avions frappant les tours du World Trade Center et les bâtiments s’effondrant sont les événements les plus marquants des attaques terroristes du 11 septembre 2001 pour la plupart d’entre nous. Parmi les innombrables victimes de cette tragédie se trouvent des organisations et des compagnies, et une en particulier : Cantor Fitzgerald, une compagnie de transactions financières qui sera le centre de notre attention.
Au moment de l’attaque, le siège principal de Cantor Fitzgerald se situait entre le 101e et le 105e étage (2 à 6 étages au-dessus de l’impact de l’avion détourné) de la Tour Nord du World Trade Center. L’incidence avait détruit les escaliers, emprisonnant quiconque se trouvant près du point d’impact. La Tour Nord s’était effondrée tuant tous les employés de Cantor Fitzgerald se trouvant au bureau à ce moment. La compagnie avait perdu 658 de ses 960 employés, y compris Garry Lutnik, le frère du PDG de Cantor Fitzgerald Howard Lutnik et leur directeur financier Doug Gardner.

L’histoire de Cantor Fitzgerald est extraordinaire puisque la compagnie avait remis en marche son service de négociation en ligne près de 48h après les attaques et avait apporté son soutien aux familles des victimes qui avait péri. « Mon but après les attaques du 11 septembre était d’apporter de l’aide aux familles des personnes que nous avons perdues, et c’était ce qui m’importait le plus. » a déclaré Howard Lutnick à l’Associated Press. -La compagnie financière s’était engagée à verser aux familles des victimes 25% de ses bénéfices durant les 5 années suivantes : 180 $ millions au total.

Comment est-il possible qu’une des compagnies des plus durement touchées durant les attaques du World Trade Center ait été capable de rétablir ses services aussi rapidement ?

 

La réponse se trouve dans un concept appelé Plan de Continuité des Activités (PCA).

Qu’est-ce qu’un Plan de Contuinité des Activités ?

Selon le spécialiste britannique en gestion de plan de reprise des activités, Dr. Brahim Herbane et le Professeur Dominique Elliot, un plan de continuité des Activités (PCA) est « un plan qui identifie la vulnérabilité de l’organisation face à des menaces internes et externes et synthétise l’intégralité de ses actifs pour que l’organisation puisse efficacement se protéger et se rétablir, tout en maintenant des avantages compétitifs et une intégrité de système de valeurs. »

La continuité des activités consiste en un certain nombre d’activités intégrées à un plan défini appliqué par l’organisation pour assurer que les fonctions commerciales essentielles seront accessibles aux clients, fournisseurs, régulateurs et autres entités qui ont besoin d’avoir accès à ses fonctions en cas de sinistre.

Ces activités ne sont généralement pas mises en place après qu’un sinistre fut arrivé, mais est intégrée aux tâches journalières des employés afin d’assurer constance et recouvrabilité.

À quel point la continuité des activités est-elle importante ?

Il est impératif de nos jours, en particulier après les nombreuses catastrophes naturelles dont le monde a souffert durant ses 20 dernières années telles que des tsunamis, des tremblements de terre ou cyclones, mais aussi des attaques terroristes, que les entreprises et compagnies s’assurent de leur survie en cas d’événement imprévu. Ces incidents peuvent affecter les compagnies au point de les faire fermer. Aux États-Unis par exemple, 44% des entreprises subissant un incendie ne réussissent pas à rouvrir et 33% d’entre elles ne survivent pas dans les 3 ans suivant la tragédie. Selon l’Info Security News Magazine (2000), un PCA et un plan de reprise d’activités après un sinistre important peuvent réduire l’impact négatif de 90% lors d’un événement.

Comment a survécu Cantor Fitzgerald ?

La première attaque sur le World Trade Center en 1993 a forcé la compagnie à modifier son PCA. Elle a par conséquent construit un site de reprise des activités après sinistre à Rochelle Park, dans le New Jersey, servant à venir en aide à la compagnie et à rapidement reprendre  les rênes en cas de problème au sein de leur siège principal se trouvant à l’époque dans la Tour Nord du World Trade Center.

Le plan de continuité des activités de Cantor Fitzgerald a été élaboré afin d’assurer la sauvegarde et la récupération des données, le bon fonctionnement de tous les systèmes de mission vitaux, les évaluations des finances et des opérations, les systèmes de communication alternatifs avec les clients, employés et régulateurs, un nouvel emplacement concret pour les employés, les fournisseurs principaux, les entrepreneurs, les banques, l’impact de contrepartie, une bonne tenue des rapports réglementaires, et pour assurer aux clients un accès immédiat à leurs fonds et titres s’ils ne peuvent continuer leurs activités.

Joe Noviello, chef de la conception produit chez eSpeed, une filiale de Cantor, a survécu aux attaques du 11 septembre parce qu’il était en train de préparer une sortie à la pêche avec ses amis Crosby et Matt Claus. Quand ils ont entendu parler des attaques, ils ont rejoint le site de reprises des activités en cas de sinistre et se sont attelés à la considérable tâche de restaurer les liaisons du système de trading de Cantor.

Load More By Parlons Affaires

À lire

La société en nom collectif en Haïti

Aux termes des articles 21 à 23 du Code du commerce haïtien, la sociét&…