La cyber-attaque est un problème majeur qui touche de plus en plus de sociétés dans presque tous les domaines. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. Elles sont de plus en fréquentes et il est primordial de protéger son matériel informatique et les données de son entreprise. Voici quelques méthodes pour bien vous protéger contre les possibles piratages.

 

Comprendre le problème

Il s’agit d’intrusions malveillantes visant un système vulnérable. L’attaque peut démarrer avec un seul ordinateur et se propager à tout le système ou par l’installation d’un programme malveillant par un utilisateur. Des commandes ou des transferts d’informations peuvent être dès lors exécutés par les pirates.

Il est donc important de prioriser la sécurité de vos sites, de vos informations et vos médias sociaux. Vous devez comprendre que le problème n’est pas seulement l’affaire du secteur informatique, mais de toute l’entreprise en commençant par le dirigeant. Il faut mettre en place une véritable stratégie et surtout sensibiliser l’ensemble de vos employés pour assurer l’efficacité de votre mesure. Pour réduire les risques, il faut prendre des mesures à tous les niveaux.

 

Les bonnes questions

Au départ, vous devez bien connaître votre système informatique et vos infrastructures. Il ne s’agit pas de connaître les informations techniques, mais de faire un diagnostic de votre système. Posez-vous des questions comme :

  • Quelle est la qualité de votre matériel informatique ?
  • Avez-vous un système bien sécurisé (logiciels antispam et antivirus à jour) ?
  • Vos moyens de communication en interne sont-ils securent ?
  • Vos données sont-elles localisées dans un serveur local ?
  • Réalisez-vous des sauvegardes ?
  • Utilisez-vous un hébergement public ?

Ces questions vous permettront d’avoir une perspective sur le niveau de sécurités de votre société. Pour un diagnostic plus complet, vous pouvez faire appel à une société informatique qui pourra vous conseiller sur les mesures à prendre.

 

Poser une sécurité physique interne

Le piratage ne passe pas uniquement par le virtuel. Le lieu de travail peut également être un moyen d’accès pour accéder à votre système. Vous pouvez installer un logiciel de sécurité visant à protéger les zones où vous stockez vos données les plus sensibles comme des badges d’accès ou la demande de codes d’accès.

Vous devez d’abord commencer par vous demander s’il est nécessaire que l’ensemble de vos employés ait accès à toutes les données. Sinon, vous pouvez établir une nouvelle configuration ou une nouvelle politique interne pour donner accès à certains outils à vos employés d’un certain niveau. Avec moins de personnes ayant accès à vos serveurs, vous pourrez limiter les risques et mieux situer la responsabilité si des problèmes sont détectés. Mettez à jour fréquemment l’inventaire de votre infrastructure et faite l’enregistrement des accès à ceux-ci.

 

La gestion des accès en interne et dans le Cloud

Cette étape est cruciale. Il est important de communiquer et de sensibiliser l’ensemble de vos employés sur les risques. Donnez des précisions sur votre politique de sécurité et sur les précautions à prendre. Vous devez veiller à ce que certains paramètres (concernant la sécurité surtout) des ordinateurs et autres outils ne soient pas librement modifiables. Les modifications comme l’installation de périphériques et de logiciels doivent être contrôlées et limitées à une liste définie.

Si vos employés utilisent leurs propres outils (approche BYOD), vous devez prendre certaines mesures comme la demande de mots de passe et l’installation d’outils de contrôle automatique permettant de scanner chacun des appareils connectés à votre réseau interne et vérifié leur stockage pour supprimer les données de l’entreprise même à distance. Faites attention que chacun de vos employés ou que chaque niveau possède son mot de passe et faites des changements après une certaine période. Plus le mot de passe est long et compliqué avec des majuscules, minuscules, signes et chiffres, plus il sera difficile à retrouver par le hacker.

Y compris si vous utilisez un compte cloud, vous pouvez limiter l’accès aux informations de certains utilisateurs. Également, vous devez veiller à ce que l’accès et les mots de passe de vos anciens collaborateurs soient supprimés de même que les comptes inutilisés de la plate-forme cloud.

Connexion sécurisée pour votre site

Pour protéger votre site internet efficacement, vous devez installer une connexion sécurisée sur votre site. Le certificat de sécurité ou SSL servira à crypter les données échangées entre client et serveur. Le site protégé par un SSL se démarque avec son URL commençant par HTTPS. Elle est fournie par l’hébergeur du site ou le CMS. En plus, vous pouvez choisir une protection anti-DDoS qui rendra la tâche bien plus difficile aux hackers. Le DDoS est une forme de cyber-attaque qui vise spécialement les sites internet, les rendant inaccessibles en créant une surcharge au niveau de la bande passante de son serveur. Cette protection peut s’intégrer au Cloud permet de différencier les vraies requêtes de celles qui sont malveillantes.

 

Protéger vos comptes sur les réseaux sociaux

Il est important de se diversifier et d’être présent sur les réseaux sociaux. Et dans ce cas, il faut également protéger les comptes de la société. Pour cela, le meilleur moyen est de changer fréquemment de mots de passe. Faites attention à l’ajout d’abonnés et n’acceptez l’invitation de profils non identifiés.

De faux profils ressemblant à ceux d’une entreprise sont souvent créés par des personnes mal intentionnées. Vous pouvez faire des recherches fréquentes pour vérifier s’il existe de faux profils se faisant passer pour votre société. Les différentes plateformes sociales possèdent des fonctionnalités qui vous protègent contre le piratage. Pour les faux comptes, il suffit de les signaler et de porter plainte.

 

Testez-vous vous-même

La meilleure manière de savoir si vous pouvez vous fier à votre système de protection est de le mettre à l’épreuve. Un test régulier du système et du plan de réaction permet de déceler les failles pour les combler. De ce fait, chacun des membres de votre équipe est testé et responsabilisé. Le temps de réaction est bien plus rapide en cas de situation d’attaque réelle.

Load More By Parlons Affaires

À lire

Liste des firmes et bureaux comptables inscrits à L’OCPAH

Parlons Affaires …